François Fillon, un Président pour la France

Étiquettes

Lors de la Primaire du Centre et de la Droite, l’UDI, ma famille politique s’était positionnée en faveur d’Alain Juppé.

Alain Juppé était alors donné favori par les sondages, il a une longue expérience politique qu’il propose de mettre au service des Français et a présenté un programme qui met en avant des valeurs de rassemblement avec le Centre.

Quant à moi, j’ai fait le choix de voter pour François Fillon en toute indépendance.

J’ai depuis toujours revendiqué mon appartenance à la famille Centriste.

L’UDI n’ayant pas souhaité présenter de candidat pour 2016, j’ai analysé les personnalités et les programmes des différents candidats à la candidature.

Pour l’avenir de la France, François Fillon avec sa stature d’Homme d’État me semble être le meilleur atout pour notre pays.

Son positionnement en faveur du socle essentiel et structurant de la famille, en faveur de l’innovation, son pragmatisme économique et sociétal me semblent être ce dont notre Pays a urgemment besoin pour rendre l’espoir à des Français désappointés par une Présidence en déshérence.

J’invite, avec les élus qui se sont mobilisés aux côtés de Jan Laarman, mon premier adjoint, à

VOTER FRANÇOIS  FILLON

AU SECOND TOUR

DE LA PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE

fillon-tour1sur2 

 

Conseil Municipal du 24 septembre

Étiquettes

, , , ,

Mesdames, Messieurs les élus,

Chères Wasquehaliennes, chers Wasquehaliens

Merci à tous d’être présents pour ce conseil de la rentrée. Une rentrée 2016 fortement marquée par les questions de sécurité.img_1544

Cet été, notre pays a encore été victime d’un attentat, le jour de notre fête nationale.

La menace terroriste est une réalité pour l’ensemble
de notre territoire. Notre première responsabilité en tant qu’élus est d’assurer au mieux la sécurité de nos concitoyens.

Afin de diminuer ce risque d’attaques, certaines villes ont décidé d’annuler leurs manifestations. C’est leur choix, un choix qui les concerne et que je ne peux juger car je ne suis pas dans leur ville.

Mais à Wasquehal nous avons décidé de maintenir, dans la mesure du possible, l’ensemble de nos manifestations, fêtes et cérémonies.

Nous faisons notre maximum pour assurer au mieux la sécurisation de ces événements car nous refusons de voir s’éteindre la vie communale.

Si nous abdiquons notre liberté de nous réunir, de nous réjouir au profit d’une sécurité illusoire, car le risque zéro n’existe pas, cela voudra dire que nous avons perdu, car la peur et la terreur auront gagné.

C’est une responsabilité que j’assume en tant que Maire, une décision soutenue par l’ensemble du conseil municipal majorité et opposition, tous unis dans le même sentiment républicain et je tiens à tous vous remercier pour votre courage.

Je ne le fais pas par bravade et si les consignes préfectorales venaient à changer, je m’y plierai. Mais en attendant, nous continuons de faire notre maximum pour que la vie continue et pour défendre notre art de vivre Français, Nordiste et Wasquehalien.

Nous  avons d’ailleurs ce samedi 24 et ce dimanche 25 un week-end très chargé en animations, avec la bourse aux minéraux, Wascar’s et la braderie du centre.

Je tiens à féliciter l’ensemble des forces de Police et ASVP qui sont présents ces deux jours sur le terrain aux cotés des agents de la ville et des bénévoles afin d’assurer une sécurité optimale sur ces deux jours.

Sans l’arrivée de notre Police Municipale, nous n’aurions pas pu maintenir les événements comme nous le faisons aujourd’hui.

Les nouveaux effectifs sont arrivés cet été, c’est un soulagement d’avoir cette nouvelle équipe dans notre ville.

Une police Municipale qui a déjà montré sa présence sur les manifestations, comme au Forum des associations, qui fut encore un grand succès, et dans les rues, au côté de nos concitoyens.

Leur présence est déjà pleinement effective, ils ont déjà 8 interpellations à mettre à leur actif, uniquement en flagrant délit sur des vols à l’arrachée ou à la roulotte.

Maintenant que nous avons notre Police présente sur le terrain, nous n’attendons plus que nos cameras. Je fais régulièrement pression sur la MEL afin d’activer les choses pour l’attribution du marché.

De notre côté, nous sommes prêts ! Les emplacements sont prévus, le lien avec le CSU de Roubaix est fait. Dès que nous aurons le feu vert de la MEL, nous passerons directement à l’action.

Avant de passer à notre ordre du jour, il me faut faire un point sur les travaux. Je pense que vous l’aurez tous remarqué, notre salle du conseil à bien changé depuis la dernière fois que nous nous sommes vus.

Cette salle qui accueille nos cérémonies a fait peau neuve ; toiture, peinture et  mobilier. J’ai été heureuse de l’inaugurer dans son nouvel aspect samedi dernier lors des 5 mariages que j’ai célébrés.

C’est une fierté d’avoir enfin une salle digne de ce nom pour recueillir les consentements de nos Wasquehaliens. J’ai vu des mariés et leurs familles ravis d’avoir une telle salle pour leur mariage.

Bien évidemment ce ne sont pas les seuls travaux de l’été, nos agents n’ont pas chômé, 398.149,55€ d‘investissements ont étés réalisés dans nos écoles !

A Aragon, Pierre Malfait, Detaille, Dolto, Turgot, Montessori et Charles de Gaulle. Cela va de petits travaux d’entretiens jusqu’à des investissements lourds pour de nouvelles toitures.

La charge est encore conséquente, mais année après année nous comptons réhabiliter l’ensemble de notre patrimoine scolaire. C’est un devoir moral envers nos enfants que de leur offrir les meilleures conditions d’apprentissage.

Barbara Coëvoët y reviendra dans ce conseil, mais il y eu des aménagements importants à l’école Montessori afin d’y héberger la crèche des Petitous.

Une crèche dont la capacité d’accueil a doublé et dont l’implantation doit renforcer l’attractivité de l’école Montessori. Une école que je défendrai coûte que coûte car il est important de garder cette structure scolaire au cœur du quartier du Haut Vinage.

Nous sommes aussi en plein travaux au Tennis, dont les cours, vieux de 30 ans n’avaient jamais été rénovés. C’est une chance d’avoir une telle salle à Wasquehal, il est important de la valoriser et de l’entretenir.

Nous attendons la réception finale des travaux d’ici la semaine prochaine, mais déjà sur une partie de la salle les entraînements et les matchs ont pu reprendre pour le plus grand plaisir des sportifs et des bénévoles.

En plus des rénovations, nous créons aussi de nouveaux équipements. A l’Orée du Golf de nouveaux jeux ont étés construits pour les familles du quartier.

Le parcours santé vient d’être installé par le SIVOM et je remercie mes voisins et amis Bernard Gérard et Eric Durand président et vice-président du SIVOM pour leur aide et leur soutien.

Enfin la grande nouveauté de l’été c’est bien entendu notre Skate Park construit à l’entrée de la Plaine de Jeux, un nouvel atout indéniable pour notre ville qui a immédiatement rencontré un immense succès auprès des jeunes.

Il n’a pas désempli de toute la saison. Je remercie notre député Francis Vercamer pour son aide par le biais de la réserve parlementaire.

Je remercie aussi tous les jeunes qui ont participé à cette aventure depuis le début, de sa conception par le CMJ à son animation par le contest puis sa décoration par des graphes, c’est un très beau projet et j’ai passé un été magnifique à voir tous ces sourires et cette joie de les savoir nombreux en skate, à rollers ou en trottinette sur notre skate park.

Wasquehal continue sa rénovation, mais renforce aussi son attractivité. Tous ces objectifs, nous les tenons en restant fidèles à notre engagement de baisser les impôts tous les ans et nous ne lâcherons pas.

La hausse d’impôt décidée par le département a impacté lourdement le budget des familles. Je rappelle que nous y étions fermement opposés et que Barbara Coëvoët notre élue au département a voté contre. La pression fiscale doit diminuer pour soulager les foyers et à Wasquehal nous tenons nos engagements.

Notre ville bouge et pour ça, je tiens à féliciter nos agents municipaux pour leur travail.

Ils ont tenu avec succès nos animations de l’été qui ont fait le plaisir de nombreuses familles, ils ont réalisé ces travaux avec beaucoup de détermination et professionnalisme.

La réorganisation des services est quasiment finalisée. Nos agents sont mobilisés. Deux nouveaux directeurs sont arrivés ; Aldric Perrel comme Directeur des Services Techniques et Ludovic Levillain comme Directeur des Ressources Humaines.

Monsieur Issartial, notre DGS, m’a présenté les derniers chiffres qui montrent une diminution nette de l’absentéisme ces derniers mois. En mars 2016 nous avons eu 2336 jours d’arrêts pour les agents de la ville et du CCAS. Nous sommes passés à 2024 en avril et 1758 en mai, pour arriver aujourd’hui à 1681 en août et nous pouvons encore faire mieux.

Notre travail de remise en ordre continue, vous le verrez dans notre ordre du jour et vous le savez nous continuons encore de cadrer certaines pratiques.

J’indique d’ailleurs que lundi dernier s’est tenu le procès en appel de Gérard Vignoble et Myriam Dewulf où la Mairie est partie civile. Nous attendons le délibéré pour le lundi 7 novembre.

Je vous invite maintenant mesdames, Messieurs à passer à la suite de nos travaux.

Stéphanie Ducret

Permettre la Liberté

Étiquettes

, , , , ,

Madame Martine Aubry, Maire de Lille, vient de décider d’annuler la Braderie de Lille.
Loin de moi l’idée de porter un jugement sur cette décision qui concerne plusieurs centaines de milliers de personnes.

En revanche, il m’appartient, avec les élus de la ville de Wasquehal, Majorité comme Opposition, de décider de maintenir ou non les animations prévues sur notre commune, celles relevant de notre responsabilité.

Face à la menace terroriste qui pèse sur notre territoire, après les attentats islamistes du Bataclan ou de Nice (pour ne citer qu’eux), la seule chose qui compte est la paix civile. Elle exige d’assurer au mieux la sécurité de nos concitoyens.

Mais je tromperais les Wasquehaliens en laissant croire que nous sommes capables d’offrir le « zéro risque ».

Chacun comprend que si nos ennemis ne peuvent plus s’en prendre à une braderie ou à une course à pied, ils passeront à d’autres cibles, par exemple une sortie d’école.

Et si les sorties d’écoles deviennent surveillées par des militaires, ils s’en prendront à un supermarché. Et si les entrées de supermarchés sont filtrées comme des aéroports, ils ouvriront le feu dans une piscine…

Nous ne pouvons pas abandonner toute vie commune et nous barricader dans nos maisons. Nous ne voulons pas vivre dans la peur. Nous voulons garder notre art de vivre, faire notre marché, nous réjouir ensemble aux Allumoirs, applaudir nos enfants à un match de basket, ou écouter un beau concert à la salle Gérard Philipe.

Pour continuer à vivre avec la possibilité du terrorisme, pour ne pas être terrorisé par les terroristes, notre responsabilité face à la sûreté doit être désormais collective.

Nos forces de l’ordre sont sur le qui-vive depuis des mois et des mois, elles assument leur charge avec professionnalisme, d’une manifestation violente à une scène d’attentat.

Je les remercie pour leur courage, et je comprends en même temps les limites de leurs possibilités. En conséquence, je pense que chacun d’entre nous doit désormais prendre sa part de responsabilité.

La Liberté dont nous sommes si fiers n’est pas la licence de faire n’importe quoi, n’importe où, en comptant sur les forces de l’ordre et en se reposant sur l’illusion du Zéro Risque. La Liberté est la capacité de faire ou de ne pas faire : elle consiste à choisir d’aller à un événement public, ou de ne pas y aller.

Choisir d’aller à la braderie de rentrée, au forum des Associations, choisir de prendre un bus, aller à l’église ou conduire les enfants dans nos écoles.

Vous l’avez compris : je ne peux me résoudre à détruire petit à petit notre art de vivre, qui fait notre identité wasquehalienne, nordiste et française.

Je ne suis pas Maire de Lille ou de Nice, et, je le répète, je me garderais bien de juger ou de commenter leurs décisions face aux événements douloureux auxquels nous devons faire face.

Mais une chose est sûre à Wasquehal, j’annonce mes valeurs, et je propose à mes concitoyens ce pacte : je veux que la vie continue, qu’elle éclate au grand jour – si chacun le souhaite.

Là où je le pourrai, je mettrai en place des mesures de sécurité, j’armerai notre Police Municipale dans les tout prochains jours comme je l’ai annoncé en janvier 2016 lors de sa création.

Je maintiens les manifestations prévues sur la commune.

Et je formule le vœu très sincère que tous ceux qui gouvernent la République, quel que soit leur parti, unissent leurs forces pour offrir la Sûreté partout où ils le pourront.

La police doit mettre nos ennemis hors d’état de nuire.

Et c’est à nous, élus locaux et citoyens, de faire fleurir et prospérer notre belle Nation française à Wasquehal, dans tous les espaces de nos vies, sans céder aux intimidations.

Stéphanie Ducret

Wasquehal et le foot, une histoire de passions mais aussi de raison

Au moment où la saison sportive reprend, je fais un point sur la place du football à Wasquehal et sur notre politique sportive.

Wasquehal dispose de cinq terrains de football et finance deux associations de football, à hauteur de 129 726 euros en 2016.

En plus de cette somme, le contribuable finance aussi l’eau, l’électricité, le gaz, l’entretien des terrains, des vestiaires, des club-houses, l’assistance technique et matérielle, le prêt de véhicules etc …

À ce jour, selon les critères de la Fédération Française de Football (FFF), aucun de ces terrains n’est homologué pour accueillir notre équipe 1ère de l’ESW et la maintenir en CFA.

L’argent a coulé « à flots » pour l’ESW à l’époque de la D2, avec les excès et les dérives reprochés par la Chambre Régionale des Comptes fin 2011.

Les résultats n’ont pourtant pas suivi entraînant des rétrogradations successives : Nationale en 2003, CFA en 2005 pour finir en CFA2 en 2008 malgré toujours plus d’argent public dilapidé.

Malgré des subventions confortables, malgré des emplois municipaux pléthoriques, en septembre 2013, les joueurs de CFA2 menaçaient de ne plus jouer en raison de primes de match non payées ! Les caisses étaient vides !

Depuis 2014, la situation est en train de s’assainir et le bénévolat reprend le dessus sur le foot fric au profit du foot pour tous. Les filles sont désormais les bienvenues à l’ESW.

Dans le football amateur, le plaisir de jouer est une clef de la réussite. Et dès la première année d’assainissement, l’ESW est remontée en CFA !

Toutefois, pour que notre équipe de CFA puisse jouer à Wasquehal sur le stade Lucien Montagne, il faudrait investir immédiatement entre 500 000 euros et 1,3 million (d’Euros !!) pour homologuer un terrain : nouvelle pelouse, nouvel éclairage, tribunes, vestiaires.

Malgré nos demandes, aucune dérogation ne nous a été accordée pour la simple et bonne raison que cette dérogation a déjà été donnée à deux reprises à nos prédécesseurs. Ils s’étaient engagés à réaliser les travaux.

Ils ont même fait voter le Conseil Municipal en 2011 mais ils ne les ont jamais réalisés.

Nous ferons ces travaux en les inscrivant dans notre Plan Pluriannuel d’Investissements.

Nous investissons chaque jour pour que notre patrimoine municipal reste adapté aux besoins de nos associations, au confort des joueurs et des spectateurs.

Nous le ferons

  • quand nos écoles seront rénovées,
  • quand nos bâtiments municipaux ne fuiront plus,
  • quand nous aurons une salle des fêtes digne de ce nom
  • quand nos bénévoles auront des salles pour faire jouer jeunes et moins jeunes dans les différentes disciplines pour lesquelles ils nous sollicitent chaque jour (de la danse de salon au futsal, en passant par le rink hockey, le kayak, la bourle, le volley, le basket etc …).

Ce qui compte c’est que tous les Wasquehaliens, jeunes et moins jeunes, puissent pratiquer un sport, une activité qui leur permette de s’épanouir, de se développer …

Des activités qui puissent se pratiquer dans de bonnes conditions.

Que l’équipe 1ère de l’ESW puisse jouer à Wasquehal est important !!! Mais pas à n’importe quel prix ni n’importe comment.

Monsieur le Maire de Croix a fait savoir que le Stade Henri Seigneur, loué à notre club en 2015-2016, ne serait plus à la disposition de l’ESW en 2016-2017 Les élus, les joueurs, les dirigeants, les spectateurs et les Wasquehaliens en prennent bonne note.

Pour accompagner l’équipe de l’ESW pour trouver un lieu d’accueil, avec mon 1er adjoint, avec mon adjointe aux associations, avec mon adjoint aux sports, nous avons cherché des solutions raisonnables depuis plusieurs mois.

De très nombreux contacts ont été pris pour parvenir à une proposition acceptable.

A commencer par la FFF elle-même.

Contacts ont été pris avec les Vice-Présidents en charge des sports de la Région, de la MEL, les maires des environs…

Monsieur le Ministre des Sports, Patrick Kanner, a lui aussi été sollicité. Il connaît bien notre équipe et a vu évoluer nos joueurs à plusieurs reprises.

Toutes les pistes ont été étudiées et portées par les élus.

Après d’innombrables échanges, d’innombrables rencontres, une solution a enfin été trouvée grâce à nos voisins soucieux qu’une équipe de joueurs amateurs de la MEL puisse porter haut les couleurs de notre Métropole dans le championnat de CFA.

Je remercie ici publiquement mes collègues Maires de Roubaix et de Mouvaux qui nous ont ouvert leurs portes.

Merci cher Guillaume Delbar, merci cher Éric Durand!

Je remercie aussi Gérald Darmanin, Florence Bariseau et Dany Wattebled d’avoir répondu à nos sollicitations en nous accompagnant dans notre quête d’une solution.

Et bravo au président de l’ESW Brahim Chikhi et à ses bénévoles pour le travail admirable qu’ils font dans leur club.

Stéphanie Ducret

 

RENDEZ NOUS NOS KERMESSES

Étiquettes

, , , ,

La plus grande confusion règne au sujet des fêtes d’école : sont-elles interdites ou autorisées?

Je suis interrogée par de nombreuses personnes à ce sujet. C’est le moment de faire la lumière sur cette question. 

Les kermesses de fin d’année sont une tradition bien de chez nous.

Les enfants préparent leurs spectacles depuis longtemps.

Les parents et grands parents se réjouissent de passer un bon moment en famille avec leurs enfants et leurs amis.

Pour les professeurs c’est le jour où ils peuvent se retourner et apprécier tout le travail qu’ils ont fourni pendant l’année.

Enfin, il y a dans chaque kermesse un parfum de grandes vacances qui contribue grandement à la détente et à la bonne humeur de ces rassemblements.

Hélas, la fête est un peu gâchée en ce moment : les kermesses seraient annulées !!

Pourquoi?

Comme on entend tout et son contraire sur ce sujet, je vais vous dire ce qu’il en est vraiment.

Voici la vérité : nos Directeurs d’écoles sont les seuls à décider si ces fêtes peuvent avoir lieu. Car l’État place sur leurs épaules la responsabilité de la sécurité des écoles et de ce qui s’y passe.

L’Éducation Nationale a donc mis des conditions draconiennes pour que les kermesses puissent avoir lieu : filtrage à l’entrée, vérification des identités, contrôle des sacs.

On fait rentrer en filtrant. On ferme l’école. On fait la Fête. Et on réouvre l’école …

Et surtout : une famille ne peut participer qu’ à 4 personnes en plus de l’enfant !!

Avec de pareilles exigences, on comprend que nos directeurs d’écoles aient baissé les bras. Ils n’ont pas du tout les moyens de répondre à ces exigences de sécurité.

J’ai bien sûr proposé que la Ville de Wasquehal apporte un renfort de sécurité dans toutes les écoles.

Mais même dans ce cas, ils resteraient légalement responsables de tout incident.

Je partage totalement l’incompréhension des familles.

Je comprends les Directeurs d’école qui se sentent démunis face à des demandes pour lesquelles l’État ne leur donne aucun moyen sérieux.

Le scandale est encore plus grand quand on sait  que l’État laisse se dérouler des manifestations parfois violentes dans certaines villes de France.

Si l’État dispose d’informations d’attaques imminentes, il faut qu’il nous le dise et agisse en conséquence.

On ne peut pas plaisanter avec la Sûreté des Français.

Il est donc urgent que les consignes de l’Éducation Nationale soient accompagnées des moyens matériels et légaux permettant aux familles de se retrouver et d’organiser nos kermesses.

En tant que mère et Maire, je ne peux me résoudre à l’annulation de cet événement si important pour la vie des écoles et des familles.

Les services municipaux restent toutefois disponibles pour assurer l’aide logistique nécessaire à l’organisation des fêtes d’école si l’Éducation Nationale voulait bien revoir sa position.

Stéphanie Ducret

Maire de Wasquehal

 

Je voterai contre toute hausse des taux

Étiquettes

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Je tiens à vous affirmer à nouveau toute ma confiance dans la politique que vous menez, pour sortir notre Département de la situation de crise dans laquelle nous l’avons trouvé.

Les politiques conduites par la majorité précédente, qui se permet aujourd’hui de nous faire la morale, amènent les plus fragiles à subir toujours plus durement les difficultés économiques de notre département.

Nous avons des choix difficiles à faire.

Je suis pour ma part une citoyenne engagée, armée de valeurs et de convictions dans mon récent investissement politique.

J’ai pris des engagements pour les habitants du canton de Croix, l’un des cantons les plus peuplés du Département, qui compte près de 77 000 administrés.

Le premier d’entre eux est de ne pas alourdir la pression fiscale déjà trop forte pour nos concitoyens.

Je ne peux, vous le comprendrez, m’en écarter.

Je ne peux, vous le comprendrez, renier celles et ceux qui ont donné leur confiance par leur vote.

C’est pourquoi même si je crois à votre volonté de sortir le département de l’ornière et de revenir sur cette hausse d’impôt, je ne peux pas en l’état actuel la voter.

Ma conscience citoyenne m’interdit de renier la parole que j’ai donnée lors de la campagne de 2015.

Monsieur le Président. Je voterai CONTRE la fixation a la hausse des taux d’imposition.

J’ai confiance dans ce que nous continuerons à mettre  en œuvre dans les semaines et mois qui viennent pour assainir une situation préoccupante que les citoyens ne sauraient continuer à subir.

La présentation des politiques telles qu’elles viennent d’être déclinées montre que de nombreux efforts d’économies ont déjà été réalisés et que le Budget primitif s’inscrit dans cette lignée.

Pour toutes ces raisons je ne voterai pas contre le Budget Primitif.

Je m’abstiendrai

Barbara Coëvoët
Adjointe au Maire de WASQUEHAL 
Conseillère Départementale du Nord 

Le bénévolat, la transparence et la réussite sanctionnés. Incompréhensible.

Étiquettes

, , ,

La Fédération Française de Football (FFF) annonce qu’elle pourrait sanctionner l’association Entente Sportive de Wasquehal.

A la fin de la saison, l’équipe qui joue actuellement si brillamment en CFA, avec un budget équilibré, serait ainsi rétrogradée.

La raison invoquée semble être la liquidation judiciaire en cours de la SEM ESW qui, jusqu’en 2014, composait le club avec l’association ESW.

Cette Société d’Économie Mixte (SEM) datait du temps où le club participait au championnat de Ligue 2.

A notre arrivée en 2014, nous avons cherché à connaître les comptes de cette SEM et n’avons obtenu aucune réponse de ses dirigeants.  Elle était en cessation de paiement de fait.

Nous n’avions aucune trace de la tenue de conseils d’administration ou d’assemblées générales depuis des années.

Enfin, des montages juridiques et financiers intrigants ont été portés à notre connaissance.

Une seule solution s’est alors imposée : assainir ces fonctionnements et revenir à une gestion saine et transparente.

C’est ce que nous faisons partout dans notre ville de Wasquehal.

Au nom du Conseil Municipal, je déplore profondément cette décision de la FFF. Elle est incompréhensible.

En effet, nous voulons un sport propre, honnête, pour tous.

Notre club amateur a fait des efforts considérables pour se réformer.

Les membres de l’association s ‘y sont engagés, aidés de nombreux bénévoles, et ont tenu parole.

La transparence de gestion est enfin une réalité. Les comptes sont publiés, vérifiables et équilibrés, les bénévoles s’investissent, l’accueil des jeunes devient efficient.

Les résultats suivent. L’ESW est en tête de son groupe CFA à ce jour.

Et la seule récompense serait de se « faire taper dessus » pour des dérives passées ?

Le grand succès populaire du match contre le PSG dimanche dernier est un symbole fort : le sport-business et le fric ne sont pas la condition pour briller en sport.

Des amateurs et des bénévoles peuvent atteindre les étoiles. Par passion pour le sport.

De la part des responsables de la FFF, cela mérite des encouragements plutôt que des sanctions.

Au nom de la majorité municipale j’assure l’association ESW, dirigeants, joueurs, entraineurs, supporters et tous les sportifs que la Ville de Wasquehal se tient à leurs côtés pour résister à cette sanction injuste et garantir l’avenir du sport pour tous à Wasquehal.

Je prendrai tous les moyens qui sont à ma disposition pour éviter cette sanction.

Stéphanie Ducret

Voeux 2016

Étiquettes

, , ,

Chères Wasquehaliennes, chers Wasquehaliens,

En ce début d’année 2016, je vous adresse mes vœux de bonheur, de santé, de prospérité et de réussite.

A chacun et chacune d’entre vous, je veux dire mes souhaits de bonheur et de courage face aux joies et aux épreuves de la vie.

Que cette année 2016 soit douce et heureuse pour tous.

Après une année 2015 particulièrement éprouvante pour les valeurs de démocratie et de partage de notre pays et de notre Ville, j’ai l’espoir d’un renouveau plus humain et plus rassembleur dès 2016.

Les élections en 2015 ont permis de renouveler le paysage politique local.

Wasquehal n’est plus une Commune isolée qui se bat contre ses partenaires. Elle est redevenue une Ville sereine et ambitieuse. Une Ville qui a retrouvé de l’espoir et de la visibilité.

Avec notre Métropole Européenne de Lille, je prévois la réussite des changements nécessaires que la Majorité mène avec sérieux.

Avec notre Département du Nord, je constate le renouveau avec sa nouvelle Majorité. Un dynamisme nouveau symbolisé à Wasquehal par Barbara Coëvoët, notre Conseillère Départementale.

Avec notre nouvelle Grande Région Nord-Pas de Calais-Picardie, je sais que la nouvelle Majorité saura mettre en œuvre ses projets de renouvellement. En tant que nouvelle Conseillère Régionale, j’y défendrai les valeurs d’humanisme et de pragmatisme qui me sont chères.

Je lui souhaite de trouver en 2016 le chemin de la réussite dans un environnement ouvert sur le monde et sur l’acceptation des différences.

Pour la Ville de Wasquehal, je veux continuer, avec toute mon équipe municipale, avec tous les agents de la ville et du CCAS, à la rendre encore plus belle, plus dynamique et toujours plus humaine.

Les chantiers ne manquent pas.

Notre envie de les réussir, tous ensemble, nous unit.

Rendez-vous en 2016 pour porter ensemble le projet d’avenir, de rassemblement et d’espérance pour Tous, sans exception.

Cette volonté de rassemblement se concrétisera dès ce dimanche 3 janvier avec la rencontre ESW-PSG !!

Du fond du cœur, je vous souhaite, à vous et à vos proches, une excellente année 2016.

Stéphanie Ducret


Maire de Wasquehal

Conseillère Métroplitaine

Conseillère Régionale

 

Lettre ouverte à Monsieur le Président de l’association Ferme Dehaudt

Étiquettes

, , , , ,

Wasquehal, le 6 novembre 2015

Monsieur le Président,

Vous avez rencontré mon premier adjoint accompagné de plusieurs élus le 10 octobre dernier.

Durant cette entrevue, vous avez abordé la reprise en gestion municipale du bâtiment de la Ville de Wasquehal sis impasse du Triest. Nous avons répondu à vos questions et donné de multiples garanties pour l’avenir.

A ce jour, vous n’avez pas donné de suite à cette rencontre, et votre silence est resté sans explication.

En revanche, nous recevons de notre côté des salariés de votre association qui souhaitent en savoir plus sur leur avenir professionnel, ce que chacun pourra aisément comprendre.

Nous finalisons la préparation de leur contrat de travail et nous poursuivrons dans cette voie avec l’ensemble des salariés qui font part de leur volonté de mettre leurs compétences professionnelles et leur savoir-faire au service des usagers de notre ferme.

Il est de notre responsabilité commune de permettre à ces personnes de pouvoir continuer à faire vivre le projet pédagogique auquel nous tenons tous, et de respecter leur travail.

Aussi nous vous appelons à la raison en vous demandant de vous positionner au plus vite pour que le passage de relais se passe dans de bonnes conditions.

Cette remarque, si vous le permettez, vaut également pour le cheptel que la Ville de Wasquehal souhaite acquérir afin de ne pas perturber des animaux, sensibles, auxquels sont attachés les visiteurs et qui n’ont pas à devenir un moyen de pression d’une négociation.

Sachez enfin que nous avons tendu la main aux élus qui, lors des élections municipales de septembre dernier figuraient sur la même liste que vous, et qu’à ce jour, malheureusement, ils n’ont pas souhaité participer aux discussions.

Espérant que vous saurez privilégier la voie de la construction et de la continuité du service aux Wasquehaliens, nous vous prions, Mr le Président, de bien vouloir accepter mes salutations distinguées.

Stéphanie Ducret

Maire de Wasquehal

Conseillère Métropolitaine

En passant

La tranquillité passe aussi par la solidarité

VVigilantsPour permettre à chaque Wasquehalien de vivre plus tranquillement et de se sentir plus en sécurité, j’ai voulu adhérer au dispositif Voisins Vigilants.

Plusieurs communautés se sont déjà déclarées dans notre commune.
Depuis le début de cette semaine, tout le monde a pu remarquer ces panneaux jaunes à l’entrée de certaines zones de notre ville.

Afin de formaliser cet engagement, avec Simon Beaumont, élu en charge de ce dossier, nous avons souhaité installer un visuel à l’entrée des quartiers soutenant activement cette démarche citoyenne.

C’est un dispositif de plus pour lutter contre la petite délinquance en faisant appel à la solidarité entre voisins. 

Il complète efficacement les dispositifs existants (CLSPD, Mairie Vigilante, Rappel à la loi, ASVP) et à venir (Vidéo-protection, Police Municipale)

Pour plus de sécurité pour tous les Wasquehaliens

Stéphanie Ducret